Aviateurs alliés rassemblés en camps de Comète


N° 274
Section D
IndividuNom/Matricule : Louis P. ROSATI / 37320524
Naissance/Décès : en 1921 / Le 07 octobre 1949
Adresse : Hibbing, Minnesota
Unité : USAAF 392 Bomber Group 579 Bomber Squadron
Grade : S/Sgt
Fonction : mitrailleur ventral
Zone d'atterrissage : non loin de Waterloo
AvionType : Boeing B-24 Liberator
N° série : 42-7484
Immatriculation/Nom : GC-L / "Sally Ann"
Abattu le : samedi 29 janvier 1944 vers 12h30-13h00 lors d’une mission sur Frankfort par des chasseurs FW 190
Localisation : atterrissage forcé (crash où il explose) tout près de Waterloo, derrière la ferme de Mont St Jean
Boeing B24 Liberator
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : PARDONCHE, OTS, VANDERMAIRE-DUBRAY, MARTENS, BOSCHAUWERS
Guides nationaux : HANQUET, SCHUTTERS, SCHREYEN, VAN BUEKENHOUT et LUNQUICH
Guide international :
Durée : 7 mois
Camp : Bruxelles
Informations complémentaires : Le Missing Air Crew Report relatif à la perte de cet appareil : MACR 2548, E&E 1875.
le 1Lt John Stukus (pilote) et le 2Lt John E. Moffat (copilote) sont immédiatement fait prisonniers par les Allemands stationnés au Lion de Waterloo. Le reste de l'équipage est déclaré manquant en action. En fait, les autres survivants réussissent à éviter la capture et seront "libérés" en septembre 44 : Paolantonio (fiche D273), McGinley (fiche D284), MacCrary (fiche D281) et Rosati. Mattson (fiche A270) rejoint via l'Espagne. Crouch (fiche C078) et Dykes (fiche C077) furent fait prisonniers ultérieurement.
Une panne de moteur les a séparés du convoi et l'appareil a dû descendre sous les nuages et s'est fait abattre. Une centaine de spectateurs regardait l'atterrissage forcé.
Pour l'équipage de ce bombardier, un Mr PESTIAU de Braine L'Alleud, domicilié 22 Rue des Muguets à Ottignies s'est occupé de Rosati, Paolantonio, Dykes et McGinley. Un certain SANDERS s'est occupé de Paolantonio. Une Mme VAN EECKHOUT et une Mme WILLIAME de Waterloo ont été mêlées à cette affaire.
Rosati indique qu'il a été caché à Chapelle-St-Lambert, Arquennes, Ecaussines et Bruxelles.
Crouch, Dykes, Rosati, McGinley et Paolantonio, après avoir été cachés à Nivelles chez "Coco" PARDONCHE (résistant bien connu de l'endroit), ont été conduits à Feluy chez la famille OTS, où ils sont restés cachés du 12 au 26 février 1944.
Rosati et Paolantonio sont amenés à Bruxelles par René HANQUET de Rebecq le 03 Avril 44 et remis à Hubert GEENEN, résistant traqué. Il les cache chez sa propre logeuse, Mme VANDERMAIRE-DUBRAY veuve MARTENS, jusqu'au 26 avril. GEENEN les remet alors à Jean GHILAIN. Après un contact avec l'abbé Henri VAN OOSTAYEN, Simone SCHREYEN et Marcel VAN BUEKENHOUT viennent les voir le jour même et les prennent.
Rosati va loger chez Mlle MARTENS du 27 avril au 13 août. VAN BUEKENHOUT est dit l'avoir placé chez les Augustines le 13 août 44.
Victor SCHUTTERS le convoye également en véhicule de la SNCB dans Bruxelles.
Convoyé vers le 15 août 44 par Simone SCHREYEN et Germaine LUNQUICH chez BOSCHAUWERS (Institut Saint-Augustin ?) au 104 Boulevard Lemonnier avec Raymond Pencek (fiche D270).
Il est décédé en 1949 dans un accident de chasse, avec son frère Orlando.
Merci à Régis Decobeck de Waterloo pour ses renseignements.

L'équipage du Sally Ann
Debout : C077 Dykes, D284 McGinley, D150 McCrary, D274 Rosati, D273 Paolantonio, A270 Mattson
Devant : Gentry (bombardier), Stukus (pilote), Moffat (co-pilote), Lindlow (navigateur)


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium