Aviateurs alliés rassemblés en camps de Comète


N° 206
Section D
IndividuNom/Matricule : George SOLOMON / 16150721
Naissance/Décès : 17 sept. 1924 dans le Michigan /
Adresse : 1576 Ash Street, Detroit, Wayne County, Michigan, USA
Unité : USAF 385 Bomber Group 548 Bomber Squadron
Grade : T/Sgt
Fonction : radio
Zone d'atterrissage : St-Pierre, 17km Est de Compiègne, France

AvionType : Boeing B-17G-15-BO Flying Fortress
N° série : 42-31380
Immatriculation/Nom : GX-?
Abattu : par la Flak le 8 février 1944 lors d’une mission sur Frankfurt
Localisation : écrasé sur la rive gauche de la Seine près de Pont-Audemer, Eure, France
B17 Forteresse Volante
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : BONNIN, HALLOUIN
Guides nationaux : FRARI, THIBAULT
Guide international :
Durée : 7 mois
Camps : Fréteval, puis passé en Espagne.
Informations complémentaires : Le Missing Air Crew Report relatif à la perte de cet appareil : MACR 2498. Rapport d’évasion E&E 1217.
L’appareil décolle vers 7h du matin de Great Ashfield. Touché par la Flak au-dessus de Frankfurt, perd trop de carburant et le pilote, le 1st Lt Francis F. Pabich, donne l’ordre d’évacuer l’avion. Il parviendra à s’évader comme six autres membres de son équipage, les trois autres sont fait prisonniers (le mitrailleur avant 2nd Lt David H. Flores, le mitrailleur ventral le S/Sgt James S. Fulgham et le mitrailleur latéral droit le S/Sgt Francis W. Graves.)
Les évadés, outre Solomon : le pilote Pabich (E&E 717), le navigateur Lt Edward J. Carey (E&E 718), son copilote le 2nd Lt Philip A. Capo (évacué via la Bretagne – Opération Bonaparte III – par MGB 502 dans la nuit du 16 au 17 mars 1944 – E&E 459), le S/Sgt Emmett Bone (fiche D022), le S/Sgt Joseph Gorrono (fiche D088), le S/Sgt Donald Hoilman (fiche D108).
G. Solomon saute à 4500 m et atterrit à Saint-Pierre (-Aigle ?) à 17 km à l'Est de Compiègne, chez Marcel PEQUEAUX (PECQUEUX ??) qui l'héberge et l'amène à un camp de maquisards près de Pont-Audemer où il retrouve ses coéquipiers Bone, Hoilman et Gorrono. Le camp est dirigé par Robert LEBLANC (Groupe Surcouf/César), aidé entr'autres par Edmond FLOQUET ("Grand Jules") et M. MORAND.
Ils sont ensuite amenés par FLOQUET  après 5 semaines de cache-cache avec les patrouilles allemandes vers Evreux (chez un M. Veedoil ou VIDAL ???) , puis Paris.
Aidés par Mme DU GONDE, 4, rue du Mesnil, puis à Vineuil-St-Firmin (Chantilly) par M. PREEAUX.
Amené par FRARI, Il a logé trois semaines chez Marie-Louise BONNIN à Mesnil-Théribus en Oise, et fut repris par Gilbert THIBAULT.
George Solomon se retrouve près de la Forêt de Fréteval, hébergé par Mr HALLOUIN et son épouse habitant un chalet à Bellande, à l’orée occidentale du Bois du Verger. Jean de BLOMMAERT (D070) avait fourni au couple deux tentes qu’ils installèrent sur leur terrain et où Solomon logea un temps, en compagnie de son co-équipier Hoilman, de Marion Knight (fiche D132) et d’un autre américain, "Lucky". Le 10 juin, Solomon accompagne les autres jusqu’au camp de Bellande dans la forêt de Fréteval.
Peu avant la mi-août, apprenant l’arrivée imminente de troupes américaines, Solomon et Abraham Wiseman (fiche D357), enfreignant les ordres, décident de quitter le camp pour aller à leur rencontre. Ils "empruntent" des vélos au camp et à Gaston Hallouin à Busloup, ils se dirigent vers Bordeaux, passent la Garonne à Le Tourne avec l'aide de M. GUICHENEY et un ami, passent la nuit dans les Landes chez Raymond et Denise. On les emmène ensuite en camion jusqu'à la ferme d'Alex CAPDEVILLE à Halsou dans les Basses-Pyrénées où ils logent trois jours. Ils passent les Pyrénées avec des guides et atteignent Arizkun le 13 août, y sont appéhendés par la Guardia Civil qui les amènent à Elizondo puis à Pampelune où ils contactent le Consulat. Ils continuent jusqu'à Alhama de Aragon où un officiel américain vient les chercher et les emmène à Madrid et ensuite à Gibraltar. Un avion les ramène en Grande-Bretagne le 27 août.

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium