Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 064
Section A
IndividuNom/Matricule : Léon Oscar Joseph PREVOT /84285
Naissance/Décès : le 06 janvier 1916 à Tours, France / le 28 avril 1994
Adresse : Belgique
Unité : RAF 122 Squadron, Fighter Command (Chasse)
Grade : Sqn/Ld
Fonction : Pilote
Zone d'atterrissage :
Sqn Ldr Léon PrévotLéon Prévôt sur ses faux papiers français en 1943
AvionType : Vickers Armstrong Supermarine Spitfire Mk IX
N° série : BM266
Immatriculation/Nom : MT-?
Abattu le : 30 juillet 1942 lors d'une mission "RAMROD" sur la France
Localisation : à environ 7 km au Sud-Est de Saint Omer, France
Spitfire
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : FRANCQ, LIEGEOIS/WARNON, LAURENT, FOUQUEREL, SAN VICENTE
Guides nationaux :
Guide international : LIEGEOIS/WARNON
Durée : 13 semaines
Passage des Pyrénées : le 05 octobre 1942
Informations complémentaires : Rapport d'évasion SPG 910 (incomplet)
Rejoint tôt l'Angleterre et la RAF, où il est d'abord instructeur sur bimoteur. Un récit de pilote français en parle en termes élogieux à cette page. Il passe ensuite à la chasse sur Spitfire.
Blessé lors de la mission du 30 juin 1942, Léon Prévot rejoint Bruxelles, où des amis le cachent et le soignent pendant environ 3 semaines.
Du 1er août au 18 septembre, il loge chez Mr FRANCQ au 1120 chaussée de Ninove (ex-Mortebeek). Le 02 août, René GOES, un ami de FRANCQ, le conduit chez Mme LAGRANGE. Cette dame lui présente à un DE BILDE, qui est appelé "le chef", qui lui recommande de rester chez les FRANCQ à Mortebeek.
Le 10 septembre, DE BILDE le conduit à Charleroi, où ils rencontrent dans un café un de ses anciens camarades, BIERNAUX, qui lui dit travailler pour les services de renseignement (il doit s'agir de Franz BIERNAUX, capitaine ARA du réseau LUC-MARC, arrété le 12 mars 1943 à la rue Philippe Baucq à Bruxelles). Il avait presque réussi à infiltrer la Gestapo. Ils vont à Namur le même jour, pour y rencontrer l'agent RE6 (?) qui avait des renseignements à faire passer.
Il passe la nuit à Namur chez Suzanne LAURENT au 73 Rue Charles Wérotte à Salzinnes, et retourne le lendemain avec BIERNAUX chez les FRANCQ.
Les jours suivants, il est mis en contact avec un architecte appelé DE SCHROEVE, chaussée de Gand à Bruxelles, qui l'envoie, après contrôle de son identité, chez Elisabeth WARNON et LIEGEOIS à Bruxelles. Il y rencontre Pipkin (fiche A063), Randle (fiche A060) et Frankowski (fiche A062), et ils reçoivent tous des cartes d'identité belges.
Le 23 septembre, leurs deux hôtesses les emmènent à Paris en train. Il y loge chez Aimable FOUQUEREL. Il y reste jusqu'au 03 octobre.
Il quitte Paris à cette date à 21 heures 30 avec Frédéric DE JONGH, Pipkin, Frankowski, Randle et Mounts. Ils dorment un nuit à Saint-Jean-de-Luz (Ambrosio SAN VICENTE) et sont guidés jusqu'en Espagne par "Dédée" et Florentino. Le consul de Bilbao les visite à San Sebastian le 07 octobre, et ils partent le 08 pour Madrid en voiture. Il y reste à l'ambassade. Le 11 octobre, il part pour Gibraltar avec Watson (fiche A032) et plusieurs autres, y arrivant le 12. Il quitte Gibraltar par air le 15 octobre 1942 et arrive à Mount Batten, Angleterre le même jour. Le 16, il est interrogé au MI-9.
Voir cette page et la bibliographie des Vieilles Tiges.

mot de remerciement


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium