Aviateurs alliés capturés de Comète


N° 012
Section C
IndividuNom/Matricule : Adrian T. VAN BEMMEL / O-729677
Naissance/Décès : le 05 décembre 1915 à New York / en mars 1971
Adresse : 4523 Brown Street, Union City, New Jersey
Unité : USAAF 91 Bomber Group, 323 Squadron
Grade : 1 Lt
Fonction : navigateur
Zone d'atterrissage : Testelt, près d'Averbode
Van Bemmel sur ses faux papiers Comète en 1943
AvionType : Boeing B-17F-BO Flying Fortress (Forteresse Volante)
N° série : 42-29559
Immatriculation/Nom : OR-Q / "STUP'N'TAKE-IT"
Abattu le : 17 août 1943 lors d'un raid sur Regensburg et Schweinfurt
Localisation : près de Langdorp
Forteresse Volante B-17
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : VERBIST, CLAES, VANDERHOVE, VERVOORT, PIRART, FOUQUEREL
Guides nationaux : ROELANTS, MERTENS, STORMS, DUMON, HOUGET, NOTHOMB
Guide international :
Durée : 3 semaines
Arrêté : A Saint-Jean-de-Luz le 10 septembre 1943
Informations complémentaires : Adrian Van Bemmel était à bord du même zinc que Bennett (fiche A151) et Cowherd (fiche A156). Le récit du raid par l'équipage se trouve à ce lien. L'appareil est sérieusement endommagé (deux moteurs de gauche mis hors d'usage) lors d'une attaque d'une trentaine de Focke-Wulf au-dessus de l'Allemagne et doit rentrer à sa base. Le Me 110 du II./NJG1 basé à Saint-Trond, piloté par le Lt Walter Barte, est crédité de son abandon par l'équipage au-dessus de Testelt.
Il était d'origine flamande (région de Tielt) né à New York, et parlait encore assez couramment le flamand. Après son atterrissage, il avait été accompagné par un membre de la résistance et ils s'étaient dirigés vers l'ouest. Il voit Ford Cowherd sauf, avec le mitrailleur arrière Edward Troy, qui lui est grièvement blessé. Ils se séparent à l'arrivée des Allemands.
Jules ROELANTS, sur indication du notaire COOMANS de Aarschot, vale chercher chez Jules VERBIST de Langdorp. Van Bemmel rejoint Bennett au domicile de Jozef CLAES à Aarschot le soir du 17 août 1943. Le lendemain, Cowherd y est également amené.
Il leur faut trouver un autre abri. Le lendemain, George MERTENS, Frans STORMS et Désiré MERTENS, du Front de l'Indépendance de Louvain, arrivent à vélo pour les prendre. En plein jour, ils vont à Westmeerbeek. Bennett est logé chez une famille aisée. Van Bemmel et Cowherd vont chez les VANDERHOVE. Une semaine plus tard, Frans STORMS guide Cowherd à Winksele, où il reste chez Jules VERVOORT, sa femme et ses deux filles.
Bennett et Cowherd vont à Malines en vélo une semaine plus tard, avec deux résistants et sont logés avec le prêtre de la paroisse de Hanswijk (Désiré STORMS). Après quelques jours, Aline DUMON vient les chercher. Ils vont en train à Bruxelles et y restent dans un flat de la Rue Royale, chez deux dames parlant anglais. Adrian Van Bemmel va loger trois jours chez René PIRART au 8 Rue des Tournesols à Anderlecht.
Le 23 septembre, un guide les conduit à Tournai en train. De là, ils prennent le tram jusqu'à la frontière à Hertain. Une jeune belge née en France, Henriette HANOTTE (fiche B075) , les y attend et les conduit le soir chez un douanier, le Dr DRUART. Le lendemain matin, ils quittent la gare de Lille avec un grand guide aux cheveux foncés qui les mène à Paris avec Monique.
Un dénommé Georges les y prend en charge et les interroge (Jacques le GRELLE) avant de les remettre à un dame d'envron 50 ans (Germaine FLACHET). Elle les conduit en Métro de l'autre côté de la ville, où un Albert les prend dans son flat au 3e étage à la Rue Oudinot. Il y habite avec son épouse Georgette et leur fille de huit ans (près de chez Aimable FOUQUEREL). Sa mère et sa soeur leur rendent des visites. Après quelques jours, ils sont rejoints par Roy Claytor (fiche A155), pilote de B17 abattu lors du même raid. Cowherd et Claytor voyageront ensemble, Bennett partant de Paris dans un groupe antérieur.
Le 10 septembre 43, Denise HOUGET, Jean-François NOTHOMB, Van Bemmel et Bryce Domigan (fiche C011) rejoignent Saint-Jean de-Luz à vélo, les deux Belges pédalant une centaine de mètres devant les aviateurs. Une patrouille allemande surgit soudain d'un chemin latéral. Malgré les signes désespérés de "Franco" avec son béret, Van Bemmel et Domigan continuent et rencontrent les Feldgendarmes. Ces derniers leur demandent leurs papiers et les arrêtent tous deux.
Comme tous les militaires pris en tenue civile au Sud de la ligne de démarcation, ils sont remis en tant qu'espions à la Gestapo qui les interne à Fresnes (prison de Paris). Une enquête fut entamée et les deux aviateurs ne rejoignirent un camp de prisonnier qu'à l'issue de cette enquête.
Ce même mois, Jozef CLAES et son frère Léon furent pris dans une descente à Aarschot. Deux jours plus tard, trois autres résistants belges sont arrêtés, etc. Jozef CLAES est exécuté avec Jozef VAN HOORICK le 03 novembre à Brasschaat. Les autres d'Aarschot furent déportés comme Nacht und Nebel. Seuls Georges MERTENS et Frans STORMS purent s'échapper et survécurent à la guerre.
Van Bemmel a été interné au Stalag Luft 1 à Barth, Camp Nord.

Remerciement
Mot de remerciement de Van Bemmel dans le carnet de Pierre Elhorga.


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium