Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 111
Section A
IndividuNom/Matricule : Alfred "Paddy" MARTIN / 120240
Naissance/Décès : Belfast 26 mai 1920
Adresse : Sicilly Villa, Balmoral, Belfast, Irlande du Nord
Unité : RAF Bomber Command 102 Squadron
Grade : Fl Off
Fonction : bombardier
Zone d'atterrissage : A 10 Km de Sivry (Hainaut)
Alfred Martin
AvionType : Handley Page Halifax Mk III
N° série : HR663
Immatriculation/Nom : DY-T
Abattu : la nuit du 16 au 17 avril 1943 de retour de mission sur Pilsen en Thécoslovaquie, abattu par un chasseur ((Wilhelm Herget, NJG 4/2 sur ME-110) )
Localisation : écrasé vers 05 heures près de Eppe-Sauvage
Halifax
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire : Sains-du-Nord
Hébergeurs : COOLEN, THERRIER, HANNOW et FEURE, HANY-LEFEBVRE, ARRIEUMERLOU
Guides nationaux : D'HALLENDRE, THERRIER, DE JONGH, GOUOT, NOTHOMB
Guide international : NOTHOMB
Durée : 7 semaines
Passage des Pyrénées : le 05 juin 1943
Informations complémentaires : SPG 3313/1265.
Alfred Martin atterrit dans un champ labouré. Il s'éloigne immédiatement du lieu où brûle son appareil et ne s'arrêta qu'à 10 KM. Ne voulant marcher que de nuit, il se cache derrière des buissons et dort. Il est réveillé par une vache et un garçon qui reconnaît son battle dress, André LELEU de Sivry. Bientôt, sa famille vient le nourrir et lui donne une veste.
Il repart la nuit. Il est arrêté par deux gendarmes français qui le laissent partir. Il arrive à Sains-du-Nord chez les COOLEN, guidé là par une Mme FERNANDE. Il soupe et dort chez eux. Les contacts avec la résistance durent des semaines. Il reçoit une nouvelle veste et son pantalon est teint en noir. Il est interrogé par un professeur d'anglais.
Rosine THERRIER, épouse WITTON, et Mr DUCLOS viennent le chercher, la veille de la fouille de la ferme des COOLEN par la police.
Il est emmené à Lille en train, puis à Arras, où il fait la connaissance de Doug Hoehn (fiche A112), ayant été vraisemblablement guié par Eugène D'HALLENDRE de Lille. Il est logé chez Rosine THERIER au 6 Route de Bapaume à Achicourt (Arras).
Après deux jours, les deux aviateurs sont déplacés à Paris par Rosine THERIER et remis à Frédéric DE JONGH.
Ils y logent chez Mr HANNOW et Mme FEURE (?), un appartement d'où ils voient la tour Eiffel. Il est effectivement logé avec Hoehn à Paris du 30 mai au 02 juin 43 par Noémie HANY-LEFEBVRE au 28 Rue Scheffer à Paris XVIe, qui le déclare amené par Raymonde COACHE née GOUOT et repris par Frédéric DE JONGH.
Ils sont amenés à une gare, où Martin retrouve son pilote, Wally Lashbrook (fiche A110). Les deux hommes feignent ne pas se connaître.
Après un long voyage vers Bordeaux, "Franco" les prend en charge vers Dax. A vélo, ils rejoignent Bayonne et vont dans un café (probablement le bar de Pierre ARRIEUMERLOU au 12 Quai Augustin Chaho à Bayonne, en face des Halles) où ils rencontrent "Tante Go". Le lendemain, ils traversent Biarritz et arrivent à Saint-Jean-de-Luz. "Franco" les guide de nuit à travers la Bidassoa, et ils se reposent et mangent à la ferme où attend Florentino. Ils vont à Irun et prennent le tram pour San Sebastian. Ils y restent quatre jours sans pouvoir sortir. Ils sont conduits en voiture à l'ambassade de Madrid.
Après quelques jours, ils vont à Gibraltar et y embarquent dans un C46 Dakota à destination de l'Angleterre, le 21 juin 1943. Ils arrivent à Whitchurch le 22.
Voir aussi la page de Ken Arnold.
Ces aviateurs seront les derniers avant une vague d'arrestations dans les rangs de Comète, et beaucoup d'autres réseaux, en juin 1943.

Rosaline THERRIER, Hoehn et Martin
Rolande Witton, de son vrai nom Rosaline THERRIER, Douglas Hoehn et Afred Martin
à Arras, au 16 rue de Bapaume (Secours National).


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium