Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 082
Section A
IndividuNom/Matricule : Herbert John SPILLER / 580911
Adresse : 34 Albion Drive, Londres E.8., Angleterre
Naissance/Décès : 1921/ 28 août 2011 à Bingham, Nottingham, UK
Unité : RAF Bomber Command 103 Squadron
Grade : W/Off
Fonction : Navigateur
Zone d'atterrissage : Meuse, France
Spiller sur ses faux papiers Comète en 1943spil                           
AvionType : Handley page Halifax Mk. II
N° série : W1188
Immatriculation/Nom : PM-D "Flossie II"
Abattu la : nuit du 24 au 25 octobre 1942, par un chasseur allemand lors d’une mission sur Milan
Localisation : écrasé entre Nant-le-Grand et Ligny-en-Barrois (Meuse, France)
Handley Page Halifax
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : LAFROGNE, ANSOTTE, TROCKLEY, WARNON-LIEGEOIS
Guides nationaux : DUFOURD, VERDAIN, ANSOTTE, LIEGEOIS, DE GREEF, DE JONGH
Guide international : VERDAIN, DE JONGH, JOHNSON
Durée : 8 semaines
Passage des Pyrénées : le 23 décembre 1942
Informations complémentaires : Rapport d’évasion SPG 1042 (incomplet)
L'avion Halifax décolle de Elsham à 18h28 et est attaqué vers 21h50 à hauteur de Bar-le-Duc par un chasseur de nuit.
Le pilote, squadon Leader Sidney Horace FOX, 27 ans, amorce une descente dans le but d'éteindre l'incendie des moteurs et aile gauche. Il prévient l'équipage qu'il se tienne prêt à abandonner l'appareil si nécessaire. Le feu ne s'éteint pas malgré aussi les extincteurs et il donne l'ordre de sauter. Avant d'évacuer, Spiller voit le visage figé de Fox et la même concentration dans les yeux du copilote Henry F. Wood. Spiller saute, suivi par le bombardier Fl/Sgt Rowland Maddocks et du radio Wollerton.
Cinq membres de l'équipage seront tués : le pilote S. Fox, son co^pilote Wood, le mécanicient Fitzsimmons (qui aurait sauté trop tard d'après Spiller), le mitrailleur dorsal Sgt Philip C. Heath et le mitrailleur arrière Fl/Sgt Norman A. Mercer.  Tous reposent au cimetière communal de Nant-le-Grand, Meuse, France.
Deux autres sont faits prisonniers : le bombardier Maddocks et le radio Wollerton, que l'Oblt Gerhard Friedrich, pilote de l'avion qui les a abattus, visitera le lendemain en leur apportant des cigarettes.
Bert Spiller, seul à s'évader, est d'abord aidé par M. et Mme LAFROGNE à Ligny-en-Barrois. Il marche ensuite vers Saint-Dizier où il prend un train à desination de Paris. Plusieurs personnes l'y aident et il reçoit une fausse carte d'identité au nom de René Martoux.
... L'abbé DU FOURD (Pierre Joseph DUFOURD), de Pavillon-sous-Bois en Seine, qui sera ensuite recruté pour Comète dans la section de Momignies-Fourmies, lui dit à l'église Saint-Jean-Baptiste, Place Félix Faure à Paris, qu'il appartient à une organisation qui fait évader des prisonniers de guerre français. Il le conduit à un flat et une femme vient l'y chercher trois jours plus tard pour aller à Vincennes. L'organisation devait l'emmener via Nice, mais cela fut impossible.
Il est reconduit à Paris, et le 19 novembre 1942, Simone VERDAIN, 9 rue Pasteur à Paris, l'emmène à Fourmies (Nord, près de Hirson) depuis la Gare de l'Est avec onze Français et un capitaine Polonais.
A Fourmies, il loge chez Alice ANSOTTE et Auguste BACHELARD au 322 Grand Place à Momignies (en Hainaut belge) après avoir passé la frontière.
Le lendemain, ils vont à Liège (ANSOTTE dit que c'est avec Simone VERDAIN, et qu'il vont chez le Dr DEREINE de Rocourt, déjà arrêté) mais le rendez-vous tombe à l'eau et ils rentrent à Fourmies. Avec Edouard VERPRAET, 9 Rue Saint-Louis à Fourmies, Alice ANSOTTE le donne à Antoine RENAUD à Fourmies, en France, qui le loge huit jours chez le cultivateur TROCKLEY. Mme HEUTEN est prévenue à Bruxelles, à l'Avenue Devaux par ANSOTTE.
Avec Spiller se trouvait Andrzej de Wyssogotha Zakrzewski, un prince polonais qui avait lancé le réseau Wisigoth-Lorraine du BCRA en France. Il est activement recherché par la Gestapo en France, pour s'être enfui de prison (selon Elisabeth Liégeois).
Le 18 décembre, Elisabeth LIEGEOIS vient le chercher à Momignies et il loge chez "Betty I" et "Betty II" (Elisabeth WARNON et LIEGEOIS) au 16 Rue Vanderhoeven à Bruxelles (St Josse Ten Noode). Elles l'hébergent trois jours et lui fournissent des faux papiers belges.
Il est guidé de Bruxelles à Paris par Andrée DE JONGH (ce qui semble très peu vraisemblable), et y rencontre Sydney Smith (fiche A081).
Le 20 décembre, Andrée DE JONGH et Janine DE GREEF, qui a dormi au 28 Rue Vaneau (près des Invalides), les guident avec deux Belges : Didier Scuvie (fiche B031) et Charles Gueulette (fiche B032) jusque Urrugne.
Ils vont prendre un repas chez René GACHY au restaurant "Gachy", Place Saint-André à Bayonne, dont l'épouse est Faustine PALENZUELA, avant de se rendre à la ferme Bidegain Berri de Frantxa HALZUET épouse ISANDIZAGA à Urrugne
Andrée DE JONGH les fait passer en Espagne avec Florentino et "Bee" JOHNSON (fiche B037) jusque San Sebastian, où Michael Cresswel les emporte à l'ambassade de Madrid. William McLean (fiche A078), ainsi que Sidney Smith (fiche A081) et Spiller se rendent à Séville le 05 janvier, chez Mr Cairns qui les héberge. Ils quittent l'Espagne le 08 janvier à bord d'un bateau britannique transportant des oranges, le SS META, qui les mène de Séville à Cadiz via le Guadalquivir. Arrivés à Gibraltar le 10, ils prennent le 21 janvier 1943 un ancien navire de ligne française pour gagner Gourock en Ecosse, qu'ils atteignent le 26 janvier 1943.
Il est interrogé en Angleterre par le MI-9 le 27 janvier.
Il a écrit un livre "Ticket to Freedom", publié en 1988 par W. Kimber & Co, qui raconte son évasion.
Souhaitant être enterré avec ses camarades à Nant-le-Grand, lors de sa visite en novembre 1992, Laura Grey, respectant la volonté de son père amena ses cendres de Grande-Bretagne pour qu'elles soient inhumées près de la tombe de ses co-équipiers, le 22 octobre 2011, en présence de tous les habitants du village et 25 drapeaux.


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium