Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 046
Section A
IndividuNom/Matricule : Jeffrey Peter Meurisse HAYDON / Aus 402352
Naissance/Décès : le 06 avril 1913 à Duntroon, New South Wales, Australie
Adresse : Canberra, ACT, Australie
Unité : RAF Bomber Command 158 Squadron
Grade : Fl Lt RAAF
Fonction :
Zone d'atterrissage :Gruitrode, Limbourg belge
Haydon sur ses faux papiers belges en 1942
AvionType : Handley Page Halifax Mk II
N° série : W7750
Immatriculation/Nom : NP-M "Mother"
Abattu : la nuit du 6 au 7 août 1942
Localisation : écrasé à 02h40 entre Opglabbeek et Gruitrode (Limbourg belge)
Handley Page Halifax
Action de ComèteRéception : ligne JAM à Liège
Interrogatoire :
Hébergeurs : SNYERS,RITSCHDORFF, KOOREN, SAN VICENTE
Guides nationaux : MOORS, LAMAZIERE, RAISON, DE GREEF
Guide international : DE JONGH, JOHNSON
Durée : 4 semaines
Passage des Pyrénées : le 05 septembre 1942
Informations complémentaires : Rapport d’évasion SPG 898(non disponible)
Tombé à Gruitrode près de Bree avec Fox (fiche A048).
M. Henri Snyers raconte "D'après des archives australiennes, le pilote explique qu'après sa chute, il s'est dirigé 5 miles vers le Nord de Gruitrode.". Et  "Dans les archives australiennes encore, je trouve une lettre écrite par M. Martin Jansen habitant Gordellaan, 78 à Waterschei dans les années de guerre, qui mentionne qu'il a découvert le pilote pas loin de chez lui, qu'il l'a pris pour la nuit et l'a transféré le lendemain à une autre personne (?)."   Et encore " Mon père, Frans Snyers a caché l'aviateur Peter Haydon chez lui Nijverheidslaan, 21 à Waterschei,"  Mais il ne sait pas encore pour sûr d'où son père a reçu cet aviateur qui reste là jusqu'au 10 août. "Ensuite Frans Snyers conduit Peter H. à la villa l'Aurore à Maaseik chez Mme Salle. Probablement, de là il fut conduit chez Mme Gertrude Moors qui habitait un moulin à Dilsen et qui conduisait les aviateurs à Liège. Pour la petite histoire, le pilote a remis à ma soeur Bertha qui avait 6 ans à l'époque, sa mascotte qui était un kangourou en bois (environ 8 cm), qu'elle possède toujours. Elle est partie avec son mari en 1965 habiter le Canada."

Recueillis par le groupe de Gertrude Moors. Le 07 août 42, Fox est remis à Liège à Rademecker et placé chez Melles RITSCHDORFF au 30 Rue de Waroux. Le 13 août, Haydon vient l'y rejoindre, remis également par Gertrude MOORS. Ils restent également chez M. KOOREN au 34 Rue de Waroux jusqu'au 20 août 42, date à laquelle ils sont remis à Mme DERENNE-LAMAZIERE du 4 Place Reine Astrid à Rocour, qui les conduit à la gare d'Ans.
Là, ils sont repris par "Monique" ou Thérèse RAISON, qui les conduit à Bruxelles chez M. DEGROEVE au 770 Chaussée de Gand.
Le 21 août 42, ils sont remis à WARNON et RASKIN de Comète. Haydon et Fox retrouvent à une gare de Bruxelles Davies (fiche A047) et Beber (fiche A045).
Avec deux guides et en deux groupes, ils se rendent à Paris par le train, via Lille et Amiens. Les tickets sont achetés par étapes. Avant de partir de Bruxelles, un policier militaire allemand contrôle toutes les cartes d'identité, ce qui est nouveau selon les guides. Les douaniers belges sont laxistes par rapport aux français, et les aviateurs ont l'impression qu'ils sont de connivence.
A l'arrivée à Paris, le groupe va par métro dans un quartier d'appartements près du boulevard des Invalides, où il loge quelques nuits.
Jeanine DE GREEF> revient à Paris avec Andrée DE JONGH le 03 septembre, et logent au 10 rue Oudinot. Elles prennent en charge le groupe des deux Anglais et deux Australiens et les guident, jusque la ferme de Urrugne. Pour Jeanine, c'est la première mission. Ils se rendent en train à Saint-Jean-de-Luz, où ils logent tous dans un flat près de la gare (chez Ambrosio SAN VICENTE).
De là, ils vont dans une ferme où ils rencontrent leur guide pour la traversée des Pyrénées, accompagnés de Andrée DE JONGH et "Bee" JONSON, qui apprend le trajet. Le soir, le groupe part en montagne. Ils rencontrent des policiers espagnols sur une route, juste après la Bidassoa. Suite à la confusion, le groupe se reforme sans Davies, et ne l'y retrouve que chez le consul à San Sebastian. Ils sont tous conduits en voiture à Madrid, où ils logent 10 jours à l'ambassade. Ils atteignent Gibraltar le 21 septembre 1942.

mot de remerciement


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium