Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 001
Section A
IndividuNom/Matricule : James "Jim" CROMAR - 2879013
Naissance/Décès : Décédé en juillet 2004
Adresse : 8 Albyn place, Aberdeen
Unité : 1st Gordon Highlanders, 51st Div
Grade : Soldat
Fonction : Fusillier
James Cromar
Action de ComèteRéception : F. DE JONGH
Interrogatoire :
Hébergeurs : LANGLET, DE LUYCK, MICHAUX, LEMAIRE,VAN MOSUENCK, HENDRICKX, STERCKMANS, MORELLE
Guides nationaux : HENDRICKX, WAUCQUEZ, HUSQUIN, DUMON, STERCKMANS, DELCROIX
Guide international : DE JONGH
Durée : 14 mois
Passage des Pyrénées : le 24 ou 25 août 1941
insigne régimentaire
Informations complémentaires : Rapport d'évasion SPG 514
Fait prisonnier le 11 juin 1940 avec son unité à Saint-Valéry-en-Caux après une retraite depuis la ligne Maginot. Il se jette dans un canal pour s'évader, mais se noie presque, finalement sauvé par une des sentinelles. Blessé, il est évacué en ambulance à Lille (Nord), puis en convalescence à Tournai (Hainaut), Ninove et Alost (Flandre Orientale). Il s'évade d'Alost le 25 juin avec le caporal Thomas R. Fraquhar (2879074) de son régiment. Ils se rendent d'abord à Gijzegem puis à Hofstade (Flandre Orientale) où ils restent plusieurs mois avant de rejoindre Ninove et Bruxelles.
Ils y sont logés six mois et demi par Arsène LANGLET de Eeckhout à Hofstade, visités et aidés par Lucie HENDRICKS au 51 Rue Haute à Hofstade. Elle les conduit à Alost chez M. DE LUYCK.
Il sont hébergés par Mr et Mme André MICHAUX-VAN MOSUENCK au 251 Rue Royale à Bruxelles et par Melle LEMAIRE au 70 Rue Seutin à Bruxelles.
Il voit Farquhar pour la dernière fois à Bruxelles le 10 août 1941, quand il quitte sa cachette chez Lucienne VAN MOSUENCK, chirugienne dentiste au 4 Rue Cornet de Grez à Saint-Josse-ten-Noode. Ils y avaient été logés depuis le 12 mars, remis là par sa soeur, épouse MICHAUX. Elle les remet à Andrée DUMON de Uccle en août. Il est alors conduit avec Farquhar chez Marcel JONCKHEERE et Marie-Eugénie ISTAS au 93 Rue Stéphanie à Laeken.
En mai 41, le Dr Gaston HUSQUIN les convoie chez Arthur HENDRICKX au 8 Rue Georges Henry à Woluwé-St-Lambert, une connaissance de Maria WILLEMS. Lucienne VAN MOSUENCK, craignant qu'une personne arrêtée ne parle, avait demandé au Dr HUSQUIN de les lui enlever quelques jours. Ils restent 5 jours chez le professeur HENDRICKX.
Le 10 mai 1941, James Cromar est invité à manger chez le baron Robert Goffinet en compagnie de Gérard Waucquez (fiche B003). Il reçoit de son hôte cinq guinées d'or. Gérard WAUCQUEZ déclare qu'il lui a été remis par Melle Cécile (sic) VAN MOSUENCK, Rue Cornet de Grez à Schaerbeek, et qu'il l'a remis à Frédéric DE JONGH, avec un certain "Tom Faguhar" du même régiment.
C'est par Eugène STERCKMANS, 4 Rue de Wandt à Bruxelles, qu'il est amené chez les DE JONGH pour son départ. Octave DELCROIX (agent de Portemine, où Cromar est repris sous le nom "Crooman John") le conduit à la gare. Ils y rejoignent Andrée De Jongh.
Jim Cromar quitte Bruxelles avec E. Sterckmans et R. Merchiers, guidés par Andrée De Jongh par le train du 19 août 1941 depuis la gare du Midi, et atteint Corbie par Valenciennes où elle attend Deppé toute une journée. Mettant ses "colis" en sûreté, Andrée De Jongh remonte à Lille voir où restait Arnold Deppé, qui y a été arrêté avec son convoi. Quatre officiers belges sont avec Arnold Deppé, Victor Benoidt (fiche C001), Jean Baudot (fiche C002), Marcel Grandjean (fiche C107) et Julien Roovers (fiche C108), qui seront arrêtés à Lille avec lui et deux femmes (Marie-Louise Parmentier et sa mère). Dédée et Arnold Deppé partaient du même quai, mais par deux trains différents, l'un via Tournai-Lille, l'autre via Mons-Valenciennes. Dédée ne voulait pas aller par Tournai-Lille et Deppé est tombé dans la souricière.
Le 23 août, le groupe de Dédée quitte la "zone interdite" et passe la Somme près de Corbie. Ils vont ensuite en train à Paris et Bordeaux, puis à Saint-Jean-de-Luz. Ils traversent la frontière à pied, avec un guide basque, Thomas, jusque Hernani. De là, ils sont pris en voiture par Bernardo, un ami du passeur, jusque San Sebastian. Puis, en train, ils se rendent à Bilbao, au consulat britannique.
Il arrive à Gibraltar le 1er octobre et en GB le 06 octobre 1941
Il fut le premier militaire anglais remis au consul anglais de Bilbao par Comète, et son nom resta longtemps une énigme. Neave et Foot le nomment "Colin Crupar". Il accompagnait dans son "voyage" deux Belges : Robert Merchiers (fiche B001) et Ernest Sterckmans (fiche B002)
D'autres détails sur cette page de John Clinch.
Dédée De Jongh réussira, après 15 jours de patience, à convaincre le Consul anglais (Michaël Creswell) de sa bonne foi en promettant d'amener d'autres aviateurs anglais et le Consulat s'engage à lui rembourser un forfait équivalent aux frais que lui coûte un voyage - l'évasion d'un aviateur. La Ligne Comète a débuté.

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium