Aviateurs alliés rassemblés en camps de Comète


N° 231
Section D
IndividuNom/Matricule : George William VOGEL / O-686702
Naissance/Décès : le 21 juillet 1920 à Mount Pleasant en Pennsylvanie / le 25 juin 1999 à Morrison, Colorado
Adresse : 149 Main Street, Latrobe, Allegheny, Pennsylvanie
Unité : USAAF 305 Bomber Group 366 Bomber Squadron
Grade : 2 Lt
Fonction : bombardier
Zone d'atterrissage : 15 Km au Sud de Liège
Vogel chez EVA en 1944
AvionType : Boeing B17 Flying Fortress
N° série : 42-31430
Immatriculation/Nom :
Abattu : lors d'une mission sur Leipzig le 20 février 1944
Localisation : au lieu-dit "En Sart" à Poulseur, à l'Est du grand bois d'Anthismes (Liège)
Forteresse volante B-17
Action de ComèteRéception : EVA
Interrogatoire : EVA
Hébergeurs : DEMELENNE
Guides nationaux : LHEUREUX
Guide international :
Durée : six mois
Camps : Beffe et Porcheresse
Informations complémentaires : Rapport de perte d’équipage MACR 2428. Rapport d’évasion E&E 1657.
Son équipage compte sept évadés et trois prisonniers. Les prisonniers : le pilote, Lt John J. Stahl, le mécanicien/mitrailleur dorsal T/Sgt Claude T. Keenum Jr et l’opérateur radio, le T/Sgt Howard T. Kallal.Outre George Vogel, les autres évadés sont : le 2nd Lt Julius Miller (fiche A279), le 2nd Lt John Chernosky (fiche D036), le mitrailleur ventral S/Sgt Elbert E. Pyles (E&E 2345 - évacué vers la Suisse), le mitrailleur latéral droit S/Sgt Berna L. Johnston (E&E 2346 - évacué vers la Suisse), le mitrailleur latéral gauche S/Sgt Myron Pogodin (E&E 2347 - évacué vers la Suisse) et le mitrailleur arrière S/Sgt John Engstrom (E&E 2690 – évacué vers la Suisse).
George Vogel se trouve à Fraiture lorsqu’il est rejoint par son copilote Julius Miller. Les deux aviateurs sont ensuite amenés à Huy. Arrivant à proximité de la maison où ils devaient être cachés, on s’aperçoit que la Gestapo est sur place et les deux hommes sont guidés vers une autre maison près de la gare où quelques Américains avaient été cachés auparavant.
Le 22 février, Vogel et Miller partent en train pour Bruxelles, descendent un peu avant la ville et prennent un tram pour atteindre l’église désignée comme point de rendez-vous. Là, deux hommes se présentent à eux, l’un d’eux parlant un peu l’anglais. On les mène au sommet de l’édifice où se trouvent le concierge, fort dégarni, sa femme et leurs deux enfants. Après un repas, un colonel de l’Armée Belge ("1,80m, blond, moustache") vient les interroger sur leur équipage. Miller ayant refusé de lui donner les détails de son unité et d’autres renseignements militaires, le colonel les fait descendre et dans une rue voisine ils sont mis en contact avec un grand chef de l’organisation ("un Belge qui avait travaillé en Angleterre pendant 10 ans, 1m65, environ 45 ans, lunettes, marchant avec les mains derrière le dos"). Cet homme leur dit qu’après qu’ils auront quitté Bruxelles, ils ne devront pas dévoiler qu’ils étaient dans la capitale, mais qu’ils venaient d’une autre ville, Anvers par exemple. Vogel et Miller retournent à l’église où deux autres hommes sont en train de leur aménager un endroit où se loger. Il s’agit de "Georges" ("1,80m, blond, lunettes, environ 26 ans") et "Albert" ("45 ans, mince, cheveux bruns grisonnants, visage mince, fine moustache, environ 70 kg").
Il arrive à EVA via LHEUREUX, avec Miller, et est hébergé par DEMELENNE du 24 février au 13 juin 44. Du 13 au 19, il va chez Yvonne BIENFAIT à Schaerbeek. Il est opéré de l'appendicite et soigné par le docteur LEFEVRE vers le 20 avril 44 chez les DEMELENNE.
Dans son récit, Miller déclare que ce sont "Georges" et "Albert" qui les ont menés, lui et Vogel, à la maison d’Anatole DEMELENNE, 126 Chaussée d’Ixelles. Ils y rencontrent Madame BUZZI, la maman de Madame DEMELENNE. Ils restent chez Mme DEMELENNE à partir du 24 février et au cours de leur séjour y voient la femme de "Mr Georges", "blonde, élancée, 1,55m, de la même organisation que le colonel". Miller poursuit : "nous avons vu "Albert G", le fils de Mme BUZZI, sa femme Margot et leur fils, de même que Marie BUZZI, la cousine de Mme DEMELENNE ; un "Raymond" de la famille Demelenne, ex-prisonnier de guerre et sa sœur".
C’est chez les Demelenne également que Vogel et Miller rencontrent Yvonne BIENFAIT et Marguerite PUISSANT, toutes deux infirmières à l’Hopital de Schaerbeek. Vers le 20 avril, Vogel, toujours chez les DEMELENNE, sous chloroforme, est opéré de l'appendicite et soigné par le docteur LEFEVRE, aidé d’une (autre ?) infirmière. Radiographie par le docteur VANDEN SYPE.
Quatre jours environ après l’opération sur Vogel, "Georges" et "Albert" rendent visite au grand chef au sujet d’un message radio à destination de l’Angleterre. Quatre autres hommes se trouvent là également et un quart d’heure après le départ de "Georges" et "Albert", la Gestapo arrive, tue quatre hommes et arrête un cinquième. "Georges" aussi doit se cacher et, après son départ, le 29 avril, Yvonne BIENFAIT demande à Dave et Vogel de venir loger chez elle. Les deux hommes remplissent à son intention un questionnaire pour vérification et le 1er mai, elle emmène les deux aviateurs faire faire des photos d’identité avant de les amener chez elle. La même nuit, "Gaston" leur apporte des vêtements civils supplémentaires.Dave Miller, accompagné de Meyles Sheppard (fiche A283) et Claude Leslie (fiche A280), quitte Bruxelles le 3 mai à destination de Paris.
Vogel quant à lui restera chez les DEMELENNE jusqu’au 13 juin, allant ensuite chez Yvonne BIENFAIT à Schaerbeek où il reste jusqu’au 19. Une photo (voir en bas de page) le montre avec Yvonne BIENFAIT en plein Bruxelles, extraite du livre "Aircraft Down!" de Philip D. CAINE.
Vogel part en train vers Namur le 19 juin 44 avec Yvonne BIENFAIT et Angèle SENDERS et il arrive bientôt au Camp de Porcheresse tenu par Emile ROISEUX.
George Vogel est enterré au Evergreen Memorial Park d'Evergreen au Colorado.
La photo en bas est de Gaston MATTHYS et montre des aviateurs alliés à "La cabane des chasseurs" au camp de Daverdisse-Porcheresse en août 1944, un refuge de l'opération Marathon au cours de laquelle les aviateurs alliés étaient rassemblés dans des camps dans les Ardennes belges et en France. Merci à Régis Decobeck pour cette photo.

Photo de Gaston Matthys - Août 44
Camp de Porcheresse avec Emile ROISEUX.

Vogel et Bienfait
George Vogel au bras de Yvonne Bienfait à Bruxelles.


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium