Aviateurs alliés capturés de Comète


N° 024
Section C
IndividuNom/Matricule : William Dean GROSVENOR / O-667814
Naissance/Décès : le 25 janvier 1920 à Colfax, Iowa / le 02 mars 2009 à Abilene, Texas
Adresse : 10 North Maple Street, Colfax, Iowa. 23 East Washington Street à Colfax selon Nelly Legrain et Jeanne Drieghe-Dumont
Unité : USAAF 56 Fighter Group 61 Fighter Squadron
Grade : 1 Lt
Fonction : pilote
Zone d'atterrissage : près de Lippelo, Limbourg
Grosvenor en 1943Grosvenor sur ses faux papiers Comète en 1943
AvionType : P 47 D Thunderbolt
N° série : 42-75216
Immatriculation/Nom : HV-H / "Charming Ellen"
Abattu : Mission d'escorte de bombardiers lors d'un raid sur Solingen le 30 novembre 1943
Localisation : Avion tombé dans un verger à Mariekerke près de Puurs
Thunderbolt
Action de ComèteRéception : MATTHYS
Interrogatoire : EVA
Hébergeurs : HOYAUX, DRIEGHE, MEUNIER, BUCHET, QUINTARD-LEGRAIN, LEYSEN, FRIX-CLAES
Guides nationaux : HOSTE, MEUNIER, ELIOT, SCHUTTERS, SCHREYEN, VAN BUEKENHOUT
Guide international :
Durée : quatorze semaines
Arrêté : le 20 juin 1944
Informations complémentaires : MACR 1542. E&E 1881.
Grosvenor avait donné à son appareil le prénom de sa fiancée aux Etats-Unis.
Ayant dû abandonner son Groupe suite à des ennuis mécaniques, Grosvenor reprit le chemin vers sa base. Le problème étant réglé entretemps, il décida d'attaquer des cibles en Belgique. Volant à très basse altitude en mitraillant un train aux environs de Puurs, son appareil heurta un poteau télégraphique, ce qui endommagea l'hélice. Le pilote parvint néanmoins à reprendre de la hauteur afin de pouvoir sauter en parachute et l'avion, poursuivant sa course, alla s'écraser dans un verger à Mariekerke. Elza RAES le guida à bicyclette jusqu'à la ferme de Vic VERMEIREN et aux soins de Marcel HARNIE, résistant.
Charles HOSTE est prévenu par Daniel WITDOUCK pour recueillir Grosvenor chez Mr GOETHALS, au 248 Rue du Progrès à Schaerbeek, qui lui a donné un costume. Charles HOSTE l'y identifie le 03 décembre et le conduit le 05 chez ses logeurs de EVA, Clément DEBERGHES époux Clothilde REGIBO au 92 Rue de Locht à Schaerbeek. Jean PORTZENHEIM sera son officier welfare à EVA.
Entré ainsi à EVA le 05 décembre 1943 et en sorti le 06 janvier 1944 : Il est remis par Gaston MATTHYS à Jules DRICOT avec Charles Boulter (fiche C006). Le 06 janvier 44, il arrive avec Bob Wernersbach (fiche A274) chez les BUCHET au 82 Rue Saint-Henri à Woluwé-Saint-Lambert, chez qui ils ne restent que quelques jours. Le 12 et 13 janvier, il loge chez les MALFAIT au 9 Rue Tilmont à Jette, et est remis à Marie MACA.
Il loge avec Max Gottlieb (fiche D257) chez les MEUNIER au 2 Avenue du Blankedelle à Auderghem du 19 janvier au 19 février 44 venant de chez les DRIEGHE au 1791 Chaussée de Wavre (Marie Maca confirme qu'il y loge du 20 janvier au 03 février, tandis que Gottlieb est logé du 28 au 10 février. Ils avaient été amenés par des résistants du FI). Marie-Thérèse ELIOT l'y reprend et le conduit chez Emile DELCOMMUNE au 3 Place des Bienfaiteurs à Schaerbeek. Victor SCHUTTERS avait transporté Grosvenor chez Clotilde HOYAUX-TARTE, qui l'avait ensuite remis à Jeanne DRIEGHE née DUMONT.
Grosvenor rencontre le colonel Hubbard (fiche A284) durant son séjour. Remis par Henri MACA à Simone SCHREYEN pour hébergement du 08 mar au 04 mai 44, on lui demande ce 08 mars de vérifier l'identité de Brown (fiche C019). Simone SCHREYEN l'emmène alors avec Brown chez Marcel VAN BUEKENHOUT, au Boulevard Emile Bockstael.
Après trois heures, ils vont loger deux semaines à la Chaussée de Gand chez un Léon (peut-être chez Lucienne VAN MOSUENCK, au 380 Chaussée de Gand à Molenbeek), dont le frère François est résistant. Marcel VAN BUEKENHOUT les amène alors chez André QUINTARD et Marguerite LEGRAIN à Anderlecht, et ils y restent du 11 au 28 avril. Marcel vient alors les conduire pour deux semaines à Laeken chez une femme et sa fille qui n'ont ni l'électricité, ni le gaz, ni la radio. Grosvenor est logé un jour chez les LEYSEN, fruitiers-légumiers à la Chaussée Romaine à Wemmel.
Le 03 mai, Marcel déménage Bill Grosvenor et John Brown chez Mme FRIX-CLAES, qui les loge au 147 Rue du Cimetière à Evere. John Byers (fiche C032) y avait été logé ainsi que des Russes. Ils y rencontrent beaucoup de personnes : Angèle Stevenin du n°137 juste en face, Yvonne De Backer du n° 138 et Mr et Mme Cammaerts-Jacobs du 912 Chaussée de Louvain. Ils font la connaissance du mitrailleur Elmore Loveland (fiche D276) : une fois au "George's café" où il loge, et une autre fois à la Chaussée de Gand. Ce café était peut-être celui de Georges JENRISSEN (ou JEURISSEN ?) au 833 Chaussée de Louvain. Marcel vient les déménager en camion vert (le camion SNCB de Victor SCHUTTERS) dans un café tenu par un Jean et une Midge (Micheline ?). Ils y restent du 03 au 18 juin 44, puis retournent chez Mme FRIX-CLAES, au 147 Rue du Cimetière.
Ils apprennent que la Gestapo a arrêté Henri MACA le 27 mai et Simone SCHREYEN le 01 juin, ainsi que Victor SCHREYEN.
Le 20 juin à 06 heures, Mme Claes vient les avertir que la Gestapo vient fouiller et qu'ils doivent disparaître. Ils tentent de s'enfuir par une fenêtre puis par le grenier, mais on leur tire dessus. Ils se rendent à deux gestapistes qui sont rentrés. Les deux Américains et Mme Claes sont emmenés au QG de la Luftwaffe. On leur demande leur nom, grade et n° matricule et on les prévient qu'ils seront traités comme des criminels de guerre tant qu'ils ne sauront pas prouver leur identité en racontant leur histoire. On les sépare dans des petites cellules sombres pendant 8 heures, puis on les conduit à Saint-Gilles avec Mme CLAES. Les Américains sont enfermés avec des déserteurs allemands (trois SS allemands et deux SS belges).
Grosvenor fut gardé 31 jours en cellule sombre, et les gardiens allemands se servent de chuchotements enregistrés pour le faire craquer.
Lors de son transfert par train vers un camp de prisonniers, il s'évade avec 42 autres, à l'aide de résistants bruxellois, au moment où des troupes britanniques entraient en ville (le train fantôme). Il est dans le groupe de Ken Holmond, Charles Hillis, Kleinman, John Brown et Beamish. Ils sont dans le wagon à bagages. Evadé, Grosvenor passe deux jours dans Bruxelles.
Un film a été réalisé sur l'évasion de Bill Grosvenor : Last Best Hope
William Grosvenor est enterré au Elmwood Memorial Park à Abilene.

Au George's cafe, juillet 44
Au George's Café en juillet 44.
Debout : Thomas Mikulka (D258), Elmore Loveland (D276) et Harry Shoffner (D268).
Devant : James Brown (C019) et William Grosvenor (C024).


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium