Autres personnes passées par Comète via les Pyrénées


N° 013
Section B
IndividuNom : Georges Louis Chrétien Frédéric "Poupa" JASPIS / O-50061
Naissance/Décès : Opprebais, le 11 novembre 1916 / 2008
Adresse :
Activité en mai 40 : Aéronautique Militaire, base de Gossoncourt au I/3/5 Aé.
Rôle : Pilote d'observation
Pseudonymes/Noms de guerre :
Zone d'activité : défense des forts de Liège
Georges Jaspis sur ses faux papiers ComèteGeorges 'poupa' Jaspis en mai 1942
Unité ou réseau rejointGenre : Pilote de chasse
Tutelle : RAF, Fighter Command
Mission/Unité : 609 West Riding Squadron
Pseudonymes/Noms de guerre : Poupa
Parachuté/infiltré le : -
Localisation : -
Hawker Siddeley Typhoon
Action de ComèteRéception/Interrogatoire : 1er mars 1942
Hébergeurs :
Guides nationaux :
Guide international :
Durée :
Passage des Pyrénées : le 12 mars 1942
Informations complémentaires : Dossier Archives Notariales Défense OO/50061

Détaché dans le 3ème Groupe, 5ème Escadrille du 1er Régiment de l'Aéronautique, il se trouve à Tirlemont le 10 mai 1940 lors de l'invasion allemande. Il décolle immédiatement en direction de l'aérodrome de Horion-Hozémont dans un appareil dont il se rend compte, alors qu'il vise un avion allemand, que les mitrailleuses avaient été désarmées. Par chance, l'aviateur ennemi ne l'attaque pas, étant en mission de bombardement de l'aérodrome de Horion. Ce dernier sera à nouveau attaqué peu de temps après et les Messerchmitts détruisent au sol les 13 avions de la base.

Il peut profiter de la priorité donnée à l'évasion de jeunes pilotes brevetés en 1942, comme d'autres.

Il s'évade de Belgique occupée le 1er mars 1942 et quitte Bruxelles le 9 avec Roger Verhulst qui fuit l'arrestation imminente et dont il partage l'itinéraire par Bilbao, Leon, Porto et Lisbonne. Il paie également un forfait de 7.500 FB pour son évasion par la "ligne DD".

C'est le 9e voyage de Comète via Saint-Jean-de-Luz avec Manuel ITURRIOZ ou Tómas ANABITARTE. Le récit biographique du passeur Manuel ITURRIOZ explique qu'Andrée DE JONGH s'était foulé la cheville au passage précédent, ce qui explique qu'elle ne les accompagne pas.

Il gagne ensuite l'Angleterre par hydravion depuis le Portugal jusque Poole le 22 avril 1942 avec Roger Verhulst. Matricule 2974 aux FBGB, le 4 septembre il entre à la RAF. Après la 22 Service Flying Training School, il passe au 55 OTU.

Il effectuera 345 sorties, d'abord sur Spitfires ensuite sur Typhoons, servant notamment à partir du 26 juin 1943 au sein du 609 West Riding of Yorkshire Squadron de la RAF. Cela lui valut la Distinguished Flying Cross, d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur et Officier de l'Ordre de la Couronne. Après la fin des hostilités en Europe, il passe au Transport Command et effectue des vols pour amener des troupes vers l'Inde et le Moyen-Orient. Le 10 janvier 1944, il avait été crédité de la 100e victoire aérienne belge, un Junker 88 abattu près de Beauvechain.

En 1946, il rentre à la SABENA et inaugure la liaison Bruxelles-Genève. Il effectue principalement des vols long courrier vers et depuis l'Amérique du Nord. Lors des événements du Congo Belge en 1960, il ramène le 17 juillet 303 femmes et enfants de Léopoldville lors d'un vol non-stop de 7000 km. Il restera à la Sabena jusqu'à sa retraite en 1978, étant devenu le pilote de la compagnie ayant effectué le plus d'heures de vol (27.000 heures au total dans le militaire et le civil). Freddy Capron lui a consacré un livre, "Une carrière d'aviateur exceptionnelle", aux Editions "The Golden Falcon".

Georges Jaspis repose au cimetière d'Opprebais.



Fait son service militaire aux Troupes de transmission en 1936 et se rengage à l'Aéronautique Militaire. Engagé le 1er septembre 1938 à la 78ème promotion, il obtient son brevet de pilote militaire le 15 mai 1939. Après la campagne de mai 40 à Gossoncourt, passé en France le 15 mai et revenu en Belgique le 20 août, il est sans emploi puis à la disposition du ministère de l'Intérieur et de la Santé Publique.
Il s'évade de Belgique occupée le 1er mars 1942 et quitte Bruxelles le 09 avec Roger Verhulst (fiche B012), dont il partage l'itinéraire par Bilbao, Leon, Porto et Lisbonne. Il paie également un forfait de 7.500 FB pour son évasion par la "ligne DD". Il gagne l'Angleterre par hydravion jusque Poole le 22 avril 1942, avec Roger Verhulst. Matricule 2974 aux FBGB, le 04 septembre, il entre à la RAF. Après la 22 Service Flying Training School, il passe au 55 OTU.
Il effectuera 345 sorties en Typhoon avant de passer au Transport Command et effectuer des vols vers l'Asie et le Moyen-Orient. Le 10 janvier 1944, il est titulaire de la 100e victoire aérienne belge, un Junker 88 près de Beauvechain.
En 1946, il rentre à la SABENA et y reste 33 ans (27.000 heures de vol).

mot de remerciement à Anglet chez les De Greef
Mot de remerciement laissé à Anglet le 11 février 1942.


Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium