Aviateurs alliés passés par Comète via les Pyrénées


N° 271
Section A
IndividuNom/Matricule : Leslie Carlyle MORRISON / Aus 413648
Naissance/Décès : le 08 décembre 1917 à Gosford, New South Wales, Australie
Adresse : 555, Pacific Highway Artamon, New South Wales, Australie
Unité : RAF Bomber Command - 308 Squadron RCAF
Grade : Fl Sgt
Fonction : pilote
Zone d'atterrissage : 8 Km au Sud de Kwaadmechelen
Morrison sur ses faux papiers Comète en 1944
AvionType : Armstrong Whitworth  Avro Lancaster Mk II
N° série : DS704
Immatriculation/Nom : EQ-W "Willie"
Abattu le : nuit du 20 au 21 décembre 1943 lors d'un raid sur Francfort
Localisation : Avion en feu. Débris épars autour d'Héverlée (Brabant) et le gros 8 Km au Sud de Kwaadmechelen.
Lancaster
Action de ComèteRéception : DUMON-PLESSIX
Interrogatoire : ESCRINIER
Hébergeurs : VALKENBORGS, BOUCART, MALFAIT, DEBRU, MACA, d'ALBERT-LAKE
Guides nationaux : TEN VOORDE, MALFAIT, SCHREYEN, MACA, VAN BUEKENHOUT, Michou DUMON.
Guide international : NYS, Michou DUMON
Durée : 4 mois
Passage des Pyrénées : le 22 avril 1944
Informations complémentaires : Rapport d’évasion SPG 1918 (complet).
Il décolle de Linton-on-House (York) vers 17h30 le 20 décembre. Au vol de retour, ils sont attaqués par un quadrimoteur qu'ils pensent être un autre Lancaster. Le moteur gauche intérieur prend feu et le moteur droit extérieur s'arrête. Incapable de maîtriser l'incendie, Morrison ordonne de sauter vers 19 heures. Les corps d'Allan Wright (navigateur) et Billy Heaton (mitrailleur de dos) furent retrouvés autour des débris. Son navigateur Dumbrell (fiche D062) ne pourra traverser l'Espagne, et restera en Belgique, ainsi que Reynolds (fiche D266) et MacLachlan (fiche D265).
Il atterrit dans un champ à 2 ou 300 m de l'appareil. Entendant des voix, il pousse son parachute et son harnais dans un fossé près d'une maison et court se cacher dans un champ labouré à 300 m. Il enlève sa Mae-West et coupe les jambières de ses bottes, enlevant encore tous ses insignes et y enterrant le tout. Il marche vers l'Ouest six heures, se guidant sur la fumée de l'épave. A un moment, il passe tout près d'un projecteur de recherche allemand.
Le 21 vers 2 heures, ayant marché 8 ou 9 Km, il se repose dans un bois jusqu'à l'aube. Il s'est blessé à la jambe en s'éjectant et sa marche l'a épuisé.
Rosa VANDERLEYOLEN-LOOTS, un fermière âgée et sa fille, découvrent Morrison qui se cache derrière une haie près de chez ses parents à 11 heures. Elles travaillaient aux champs tout près de lui. Elles vont chercher un fermier une fois qu'il leur a signalé être un pilote RAF. Il est conduit chez lui et peut prendre un bain, un repas, et un lit. Dans l'après-midi, il apprend que trois hommes de son équipage sont chez des fermiers de la région.
Le soir, le jeune Victor VALKENBORGS (alias "Richard" dans le rapport de Morrison) le conduit à vélo vers Veerle-Tessenderloo à 7 Km et son évasion est organisée. A un barrage de police, il convainc la patrouille allemande qu'il s'agit d'un frère malade qui doit aller chez un docteur.
Son chef "Albert" parle un peu d'anglais et aide déjà un Américain que Morrison retrouvera à Bruxelles. Il travaille pour un réseau de Bruxelles et lui présente le formulaire d'évasion à remplir. Le formulaire revient après une semaine, demandant de compléter l'escadrille et la base de départ. Il reste dormir deux nuits chez Victor VALKENBORGS, puis est déménagé dans Kwaadmechelen, dans un café tenu par le chef "Albert". Il va alors chez un mineur "Joseph" à un demi kilomètre hors du village pour 10 jours. Il y reçoit une note signée des surnoms de Reynolds, Dumbrell et MacLachlan, disant qu'ils se reverraient bientôt.
Le 24 décembre, le Sgt Clifford Cash, qui a été abattu en Hollande lors du même raid, arrive. Il refuse également de remplir tout le questionnaire, ce qui provoque des délais. Cash est du Halifax EY-M JN974 du 78 Squadron. Il sera arrêté le 23 janvier 44 en Belgique, prisonnier aux camps Luft 6 et 357 sous le n°3208.
Le 05 janvier, il est ramené de Louvain par "Mr Marcel", "Albert" et d'autres guides et conduit chez les MARTENS, 1 rue Ch. Bernaerts à Uccle. Morrison dit qu'il s'agit d'un magasin de fruits et y reste jusqu'au 09 janvier. Ce 09, Cash et lui sont dirigés dans des maisons séparées à Schaerbeek, et il loge chez le "policier n° 55" (un policier de Charles HOSTE, probablement).
Joséphine TEN VOORDE épouse THIENPONT du 64 Rue Gaucheret à Schaerbeek (hébergeuse du Groupe DUMON-MNB) convoie et remet Morrison à Léon BOUCART en janvier 44 pour Charles HOSTE. BOUCART confirme qu'il a reçu Morrison et Martin Albert (un Américain, peut-être Benjamin Martin, fiche A276) de Henri MALFAIT et qu'il les lui a rendu. Morrison déclare que le 18 janvier, il est remis à une Marie qui a 21 ans, sœur d'un Henri (les MACA), et qui travaillent tous deux pour le réseau. Marie MACA le conduit chez un photographe. Le soir du 18, "Louis" le prend en charge et l'emmène dans un appartement près du Tir national, où un couple travaille toute la journée dans un magasin et une cantine de la SNCB. Il y reste 6 jours jusqu'au 24. Il entend que "Henri" est arrêté le 23 (en fait, le 22, par la Gestapo accompagnée de Henri GRAPIN, qui arrive de Paris après avoir dénoncé Jacques Le GRELLE. C'est Henri MALFAIT alias "Louis", un guide Bruxelles-Paris du groupe Dumon ou du MNB) et que certains papiers sont trouvés chez lui.
Il se cache sous un canapé quand il entend frapper pendant un quart d'heure et des gens essayer d'ouvrir la porte. Allant à la fenêtre, il voit quatre hommes en civil s'engouffrer dans une voiture officielle allemande. Quand son logeur revient à midi, il lui explique et le logeur lui arrange un autre abri. Il suit alors un homme dans son appartement à deux chambres, avec qui il soupe ce 24 janvier. Un Canadien du 419 Sqn abattu le 18 novembre y était déjà (Ce doit être le Halifax VR-L LW328 : Sgt E.K. Canny PoW, F/O E.R. Hoe RCAF PoW, Sgt J. Pappas RCAF PoW, Sgt K.W. Dingley PoW, Sgt N. McVicar RCAF PoW, Sgt D.M.Johnston RCAF PoW).
Le 19 janvier, Marie MACA vient le reprendre et l'emmène dans une chambre où son frère se cache comme réfractaire. Il y rencontre Gilchrist (fiche A256), et Connor (Paul Mac Connel ? fiche A264) ainsi qu'un canadien abattu en octobre 43. Tous ces hommes étaient cachés par Henri Malfait et repris par Marie après son arrestation. Henri MACA guide Morrison et Gilchrist à Louvain et Heverlée le 26 janvier. Ils y restent ensemble chez un comte qui habite un peu plus loin, et vient les voir de temps à autre. C'est la première fois qu'il aide Comète. Après une semaine, Gilchrist et Morrison lui font savoir qu'ils vont poursuivre seuls s'ils ne sont évacués dans les 3 semaines. Ce 12 février, le comte les emmène (ils allaient partir) en train à une gare près de la forêt de Soignes. Un de ses amis les conduit à Bruxelles, et une fille les emmène au centre. Ils logent trois jours dans une maison où il laisse Gilchrist. Le 15 février, on le conduit chez "Marcel", un policier de Laeken. Il est en fait repris par le groupe de Simone SCHREYEN et passe dans le groupe de Marcel VAN BUEKENHOUT pour l'interrogatoire et les autres préparations ; il est logé dans son groupe du 15 février au 08 avril 44.
Morrison déclare avoir été logé 5 semaines chez Mme "Vareweck" à Laeken. Marcel VAN BUEKENHOUT lui emmène un jour William Mattson (fiche A270), qui logeait ailleurs. Le 20 mars, Marcel le conduit dans une maison à Evere. Il y reste jusqu'au 08 avril. Ce 08 avril, Marcel l'emporte au centre, où il rencontre Henri MACA et Mattson. Pour son départ de Bruxelles, il est remis avec William Mattson à Henri MACA, à la Place Fontainas, le 08 avril 1944. Ils auraient du quitter Bruxelles ce jour-là. On les conduit dans une église, où un prêtre en uniforme de l'armée belge leur donne des faux papiers. Depuis l'église, ils suivent une jeune femme jusqu'à la gare du Nord, qui les remet à un guide qui leur a acheté leurs tickets. Après deux heures, le train n'était toujours pas arrivé, et ils sont emmenés dans une épicerie à Evere. Ils y restent 10 jours, pendant que le guide va à Paris voir si la ligne est ouverte.
Elza DEBRU l'héberge au 19 Rue Boduognat à Etterbeek.
Il est hébergé par ALSTEEN de EVA du 08 au 18 avril 1944 et part ce jour à Paris avec Henri NYS. Ils passent près de Roubaix. Ils restent la nuit dans une ferme et traversent la frontière le matin, après que les guides  se soient arrangés avec les gendarmes.
Michou raconte à Br. d'Oultremont (avril 2014) : Elle est à Paris où elle est arrivée vers la fin décembre 43 parce qu'elle était brûlée à Bruxelles. Elle arrive à Paris avec l'aide de Luc-Marc car le Chef "Comète" en Belgique, Y. Michiels, lui demande avant de partir de lui écrire la liste de ses logeurs et contacts, ce qu'elle refuse, c'est trop dangereux et d'ailleurs, elle n'a jamais rien écrit.
A Paris, elle est intégrée dans le réseau "Comète" où elle continue à faire un travail extraordinaire.
Guidé de Paris à Bayonne en train par Aline DUMON depuis Roubaix. Ils logent à 15 km de Paris chez une Américaine qui a épousé un Anglais de père Français. Philippe d'ALBERT-LAKE habite au 12 rue Danton à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Le 20 Avril, une "Michelle" les guide à Bordeaux en train. Au lieu de durer les 9 heures habituelles, le voyage dure 20 heures. Ils arrivent le 21 à 06 heures à Bordeaux et attendent jusqu'à midi pour un train vers Bayonne. A Bayonne, ils sont guidés en vélo à une maison à 5 Km en dehors de la ville. Ils quittent cette maison la nuit avec un guide français, et changent de guides plusieurs fois.
94e passage de Comète, par Souraïde, avec les guides de Juanito BIDEGAIN (Michel Echeveste et son frère Joseph Marie). Il passe en Espagne avec Mattson (fiche A270) et Alphonse Escrinier (fiche B073). Ils sont emmenés en taxi à San Sebastian. Ils restent 8 jours à Madrid et atteignent Gibraltar le 08 mai.
Parti de Gibraltar le 09, Morrison est rentré à Whitchurch, Angleterre, le 10 mai 1944 et y est interrogé à cette date.


L'équipage de Morrison



                                              mor
                                                                 Australie 1988 : arrière-plan :  Stan et Joan MAY
                                             Avant-plan :  Michou Dumont-Ugeux - Leslie Morrisson - Andries Vestering ('Helper' NL)
                                                                  (photo reçue de Phil. de Groote - avril 2014)
















Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium