Aviateurs alliés rassemblés en camps de Comète


N° 099
Section D
IndividuNom/Matricule : Clifford L. HALLETT
Naissance/Décès :
Adresse : Somerset, Angleterre
Unité : RAF Bomber Command 10 Squadron
Grade : Sgt
Fonction : mitrailleur
Zone d'atterrissage : sur l’aérodrome de Saint-André-de-l’Eure, Eure
Clifford Hallett
AvionType : English Electric Halifax B Mk III
N° série : MZ630
Immatriculation/Nom : ZA-S
Abattu : la nuit du 02 au 03 juin 1944 par deux chasseurs lors d’une mission sur Trappes
Localisation : écrasé à Saint-André-de-l’Eure, Eure
Handley Page Halifax
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire : "MICHEL", BOUSSA
Hébergeurs : THOROSON, ESQUERRE
Guides nationaux : DUFOUR ?
Guide international :
Durée : 2 mois ½
Camps : Fréteval
Informations complémentaires : A bord de l’appareil : Le pilote, F/O Alexander A. MURRAY, et l’opérateur radio, W/O John WILLIAMS, furent tués. Ils sont enterrés au Cimetière Municipal de Saint-André-de-l’Eure.
Le Sgt E. F. STOKES, blessé fut immédiatement fait prisonnier.
Trois hommes (le F/O S. A. Booker, le Sgt T. Gould et le Sgt J. N. Osselton) parvinrent à s’évader en même temps que Hallett, mais furent arrêtés à Paris, respectivement les 28 juin, 1er juillet et 13 juillet 1944, puis incarcérés à Fresnes avant d’être envoyés au Camp de Buchenwald, puis au Stalag Luft 3 à Sagan en Pologne.
Après avoir heurté le sol, Hallett entend parler à proximité. Il s’encourt sans être aperçu, puis rampe à travers un champ de blé et se cache pour la nuit. Il est réveillé au matin par des voix s’exprimant en allemand et se rend compte à la lecture d’un écriteau d’interdiction qu’il s’était abrité, toujours dans son équipement de la RAF, tout près d’un cantonnement allemand. Il s’adresse à un fermier (Elie THOROSON, à La Madeleine) qui accepte de le nourrir et le loger. Dans l’après-midi du 04 juin, un homme de taille imposante, "Michel", arrive à la ferme. C’est le chef de la Résistance locale (et dont Hallett apprendra plus tard qu’il fut arrêté une semaine plus tard et fusillé.) Après avoir interrogé Hallett, "Michel" fait brûler son uniforme et lui donne d’autres vêtements. Mené ensuite chez la famille ESQUERRE à Nonancourt, Hallett y reste trois semaines. Ensuite, en compagnie de trois aviateurs, deux Australiens et un Américain, il est conduit en auto (une Fiat) vers le Sud par le Dr DUFOUR (?), sans que ne leur soit dévoilée leur destination. La voiture s’arrête à l’orée d’un bois et on leur présente Lucien "Belgrade" (en fait le Wing Commander belge Lucien BOUSSA), chef du camp de Fréteval, qui leur explique que sont cachés dans le camp d’autres hommes se trouvant dans la même situation qu’eux. Boussa interroge les quatre aviateurs pour s’assurer de la véracité de leurs dires. Londres ayant confirmé par radio, les quatre hommes sont ensuite admis dans le camp.
Au cours de son séjour, Hallett, se plaignant de douleurs, sera soigné par les Docteurs FEYSSIÉ père et son fils Louis, de CLOYES, qui diagnostiquent une blessure interne provoquée par sa chute dans la nuit du 03 juin.
Après la libération du camp le 13 août, Hallett rentre en Angleterre où il est alors affecté à l’Air Sea Rescue Service de la RAF, et participe à partir d’octobre à quelques missions de sauvetage en mer.
La photo de Hallett provient de ce site

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium