Aviateurs alliés rassemblés en camps de Comète


N° 043
Section D
IndividuNom/Matricule : Geoffrey Horace CONGREVE / 1603262 - 174045
Naissance/Décès : le 03 octobre 1923 à Glinton, Northants
Adresse : West Farm, Offord Road, Godmanchester, Hunts, Northants.
Unité : RAF Bomber Command 426 "Thunderbird" RCAF Squadron
Grade : P/Off
Fonction : mécanicien
Zone d'atterrissage : près de Tielt
Congreve en FlandreCongreve sur sa fiche EVA
AvionType : Handley Page Halifax B Mk.III
N° série : MZ598
Immatriculation/Nom : OW-J
Abattu : la nuit du 07 au 08 mai 1944 par le Lt. Georg Fengler du Stab IV./NJG 1 lors d'une mission sur la gare de Haine-St-Pierre
Localisation : écrasé à 2 km au Sud-Est de Tielt
Handley Page Halifax
Action de ComèteRéception : EVA
Interrogatoire :
Hébergeurs : VERBRIGGE, VAN WEDDINGEN-PEETERS, NICAISE
Guides nationaux : VERBRIGGE et LEBBE, LEEMANS
Guide international :
Durée : 4 mois
Camps : Beauraing
Informations complémentaires : SPG 1318 (incomplet). Congreve est le seul survivant de son équipage (F/O Smith, pilote ; P/O Marris, navigateur ; P/O Jackson, radio ; P/O Mudford, bombardier ; P/O Horton, mitrailleur dorsal ; W/O2 Schidt, mitrailleur arrière et Sgt Parks, mitrailleur ventral). Attaqués à 1.000 pieds par un chasseur qui endommage l'aile gauche, il saute. Il se blesse le pied à l'atterrissage, ce qui l'empêchera de marcher.
Dans son rapport d'évasion, Congreve dit "... je me suis parachuté près de Tielt à 03h45 ce 08 août et j'ai caché mon parachute, mon harnais et ma Mae West dans un champ de blé. J'ai quitté la région le plus rapidement possible. Je suis allé dans une ferme, puis emmené dans une maison à Wontergem [entre Tielt et Deinze, Flandre Occidentale], où je suis resté pendant 3 mois.
Lors d'un interrogatoire, il explique que son ancien matricule 1603262 a été changé en 174045 quinze jours avant sa dernière mission. Les agents signant son Form E sont PF281 et PF281B.
Ensuite j'ai été conduit à moto par un gendarme belge à Bruges et je suis resté avec lui pendant une semaine en attendant que l'on me fasse de faux papiers. Ensuite il m'a emmené comme son prisonnier à Bruxelles. Nous avons été arrêtés une fois par une patrouille allemande, mais ils ont trouvé nos papiers en règle. J'ai été ensuite mis en contact avec un bombardier américain qui s'appelait H. Kilmer (fiche D128), qui est resté avec moi jusqu'à ce que nous soyons libérés. Nous avons quitté Bruxelles pour Namur en camion. Nous nous sommes mis en route en direction d'un camp dans la forêt d'Ardenne, mais en raison de nombreuses troupes allemandes en retraite nous sommes restés à Beauraing jusqu'à ce nous soyons libérés par la tête de pont américaine le 7 septembre 1944."
Congreve est recueilli du 11 au 18 mai par "La Ligue des V", un groupe gantois du réseau Beaver-Baton. C'est l'avocat LEBBE de Bruges qui l'amène à Bruxelles avec le gendarme Maurice VERBRIGGE.
Hébergé du 24 au 30 août par Melle VAN WEDDINGEN et Mme PEETERS. Congreve confirme dans son SPG avoir été logé par M. et Mme NICAISE-REQUET au 68 Rue de Bouillon à Beauraing. Il est recueilli le 30 août 1944 à Schaerbeek par Yvonne BIENFAIT>, interrogé par Gaston MATTHYS, et évacué le même jour pour évacuation par camion avec LEEMANS sur le camp de Bellevaux, via Namur. Il est interrogé par les autorités alliées le 11 septembre 44.
Merci à Régis Decobeck pour ses informations.

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium