Aviateurs alliés capturés de Comète


N° 158
Section C
IndividuNom/Matricule : Charles L. SMITH / O-748267
Naissance/Décès :
Adresse : « Oregon » ( ?), USA
Unité : USAAF 381 Bomber Group 535 Bomber Squadron
Grade : 2 Lt
Fonction : copilote
Zone d'atterrissage :
AvionType : Boeing B-17F-DL Flying Fortress (Forteresse Volante)
N° série : 42-3540
Immatriculation/Nom : MS-N / "Bacta-th'-Sac"
Abattu : le 01 décembre 1943, lors d'une mission sur Solingen/Leverkusen
Localisation : écrasé à près de Huy (Liège)
Forteresse Volante B-17
Action de ComèteRéception :
Interrogatoire :
Hébergeurs : NEURAY, PHARAZYN, GEORIS, WETS
Guides nationaux : ITTERBEEK
Guide international :
Durée : 6 mois
Arrêté : le 08 mai 1944 à Schaerbeek
Informations complémentaires : Rapport de perte d’équipage MACR 1660. E&E 1893.
Rapport d’évasion : informations sur le E&E 1893 de James Toolan (fiche C159).
La cause de la perte de cet appareil n’est pas apparue clairement. Toujours est-il qu’un membre de l’équipage est tué, le mitrailleur arrière S/Sgt Edgar G. Delp. Sept sont fait prisonniers (le pilote 2nd Lt Warren C. Hess ; le navigateur Lt David Sloane Randle ; le radio T/Sgt John F. Regan ; le mécanicien T/Sgt Albert J. Gardella ; le mitrailleur ventral, blessé, S/Sgt William Merle Macklin ; les mitrailleurs latéraux S/Sgt Philip F. Burke et S/Sgt Allan G. Ludwig.)
Charles Smith parviendra également à s’évader, mais sera arrêté par la suite.
Il est signalé comme ayant été hébergé chez l'avocat Henri NEURAY au 120 Avenue de la Toison d'Or à Bruxelles.
Puis du 18 au 19 décembre 43 chez Victor PHARAZYN, que vient de recruter Raymond ITTERBEEK, au 14 Rue de Tamines à côté du cinéma Dixy à Saint-Gilles.
Il passe ensuite chez les parents de Raymond ITTERBEEK (Félicien et Alice RELS) au 67 Avenue Albertyn à Woluwe-Saint-Lambert, et loge trois nuits chez Charles GEORIS (professeur au collège Saint-Michel) et Charlotte SCHANTZ à la même adresse (appartement en dessous), du 31 décembre au 02 janvier.
Il est alors déménagé ches Georges GATHY au 34 Rue des Moissonneurs à Etterbeek.
A l'arrestation de Raymond ITTERBEEK, il est déplacé chez Mme WETS le 04 janvier. Il est finalement arrêté chez Marie BORISSOWSKY, veuve Paul WETS, au 12 Avenue du Diamant à Schaerbeek où il a logé du 06 février au 08 mai 44. Il devient son beau-fils avant 1948.
Il est renseigné aux National Archives comme étant PoW, mais sans indication de camp de détention ni même d'Allemagne et avec la mention "Returned to Allied Military Control 5 September 1944"...
A notre avis, il avait été arrêté, renseigné comme tel, vraisemblablement via la Croix Rouge et, soit à nouveau évadé et caché jusqu'à la Libération, soit il se trouvait dans le "train fantôme" à destination de l’Allemagne, convoi qui n’a jamais quitté la Belgique… et dont les occupants évadés ont rejoint Bruxelles peu après la Libération de la ville.

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium