Autres personnes passées par Comète via les Pyrénées


N° 033
Section B
IndividuNom : René Gustave Marie COACHE
Naissance/Décès : Guillaucourt, Somme, France, le 03 janvier 1904
Adresse : 71 rue de Nanterre, Asnières (Paris)
Activité en mai 40 : Sergent-Chef à l'armée française
Rôle : hébergements pour Comète
Pseudonymes/Noms de guerre : -
Zone d'activité : hébergement à Paris, 71 Rue de Nanterre à Asnières
René Coache en 1943
Unité ou réseau rejointGenre : Evasion
Tutelle : MI-9 et Sûreté de l'Etat belge, BCRA français ?
Mission/Unité : FELIX
Pseudonymes/Noms de guerre : DOUVER, pseudo Léon DESMARAIS
Parachuté/infiltré le : 15 novembre 1943
Localisation : ?
Action de ComèteRéception/Interrogatoire :
Hébergeurs :
Guides nationaux : NOTHOMB
Guide international : JOHNSON
Durée :
Passage des Pyrénées : le 1er janvier 1943
Informations complémentaires : Dossier Archives Notariales Défense
Ayant hébergé de très nombreux aviateurs, René Coache est recherché par l'occupant et part se réfugier via la ligne. Il quitte Paris le 31 décembre 1942 avec trois Américains, Schowalter (fiche A085), Williams (fiche A084) et McKee (fiche A086) et l'Ecossais Reid (fiche A083) ainsi que Charles Gueulette (fiche B032). François NOTHOMB "Franco" est leur guide. Il voit "Dédée" à la gare. Ils quittent le train à Bayonne et en prennent un autre pour Saint-Jean -de-Luz l'après-midi, après un repas à Bayonne au Restaurant de René GACHY. "Franco" les passe à un guide, et ils franchissent les Pyrénées cette même nuit avec "Bee" Johnson (fiche B037).
Plus tard, René Coache avait élu domicile en Belgique chez Mr Alphonse CAUTAERTS, 54B rue de l'Aqueduc à Bruxelles lorsqu'il fut arrêté par la GFP. Les dossiers belges comprennent donc ce ressortissant français, à qui fut reconnu le titre de prisonnier politique suite au dossier E.100.429/4039/4029, notifié le 06 août 1955. Ce titre lui est reconnu puisqu'il a eu, au cours de l'occupation du territoire national une attitude patriotique désintéressée dirigée contre l'ennemi ou les personnes servant sa politique ou ses desseins. En fait, il avait reçu la formation de radio en Angleterre et était revenu en zone occupée comme agent pour le MI-9.
Il fut donc arrêté à Bruxelles le 21 avril 1944 et interné à Saint-Gilles jusqu'au 03 septembre 1944 (libération de Bruxelles).
Que faisait René Coache à Bruxelles en avril 1944 après avoir été évacué en Espagne par Comète le 01 janvier 1943 est une question résolue à la lecture du dossier ARA de Charles Gueulette (fiche B032), qui l'avait précédé d'une semaine en Espagne : Il fut envoyé pour remplacer le radio néerlandais de la ligne FELIX, qui avait été arrêté. Il a rencontré Charles Gueulette à Paris en novembre et lui a remis les 250.000 FB de Londres pour la ligne FELIX. Un témoin dit l'avoir vu remettre cet argent à FELIX à Bruxelles en fin novembre 43. Il est bien possible que René Coache l'ait effectivement rejoint à Bruxelles en fin novembre.

Retour à la liste des personnes évacuées

© Comète Kinship Belgium